Skip to content

Retour vers les années 90 !

Publié le 18 Nov 2019
Use case

Préambule

Ah la nostalgie des ninetees, Beverly Hills, les Doc martens, les Spice Girls, les tamagochi, les boy’s band, qu’est-ce que c’était bien quand même ! 

Cela ne vous a pas échappé mais les années 90 c’est tendance ! Dans la musique, le cinéma, la mode et également dans la communication, les années 90 sont de retour. K-way et Ellesse connaissent une nouvelle jeunesse et les sneakers n’ont jamais été autant à la mode.

Bref à l’heure du streaming et du quasi tout numérique, les joies simples de l’analogique font figure de madeleine de Proust. Et on vous explique pourquoi ! 

Le "nostalgisme"

Bon préparez-vous, c’est la partie technique qui arrive 😜

On parle en effet de « nostalgisme » selon Guillaume Martin, directeur de la stratégie de BETC, ou de « rebond de la double décennie », c’est-à-dire un intérêt cyclique, dans un contexte de surconsommation, pour ce qui se faisait vingt ans auparavant.

Ce nostalgisme est présent chez les quadras et les millenials car les années 90 ont toujours été une  sorte de grand fourre-tout, proposant un large choix créatif : du style underground rock de Kate Moss en passant par la pom pom girl sexy avec Britney Spears ou le style comfy chic de Sarah Michelle Gellar (l’actrice de Buffy contre les Vampires pour les très très jeunes ou pour les très très vieux… on ne laisse personne sur le bord de la route ici).

Nicolas Lévy, managing partner et directeur des stratégies de Marcel Paris sous entend que nous étions alors confrontés à une certaine insouciance ou à une forme d’inconséquence marketing :

“Il n’y avait aucun indicateur de performance immédiat, il était impossible de mesurer le ROI instantané d’une campagne. On se permettait un peu plus d’oser. Parce que le bad buzz n’existait pas. D’ailleurs, le buzz n’existait pas non plus : John Hegarty dit qu’à l’époque, le seul moyen de savoir si une campagne de BBH marchait, c’était quand sa tante lui en parlait le dimanche… »

(source: stratégies.fr)

👉 Pas de mesure du ROI ni du buzz qui permettait donc une certaine forme de légèreté

Petit tour d'horizon des campagnes "Reboot" 90's qui nous ont marquées

"Moche dans les années 90"

La marque d’automobile Škoda c’était l’achat malin (« simply clever ») des années 90.

Et depuis ? C’est le point de départ du brief apparu en interne en 2016 au moment de lancer une compétition d’agences pour répondre à de nouveaux objectifs. Dont notamment celui de moderniser la marque ! Plutôt audacieux, le tout en se servant de la nostalgie des années 90.

Avec la campagne « Moche dans les années 90 », Rosapark et Škoda tapent dans le mille et propulsent la campagne à l’international sous le nom « Ugly in the 90’s ».

👉 L’idée principale : Changer les perceptions et marquer les esprits

👉 Le message : Il y a 15 ans, les Škoda n’étaient pas terribles, mais « Vous aussi vous étiez moche dans les années 90 ».

👉 Les moyens : une approche honnête, un challenger à la communication de challenger, une seule agence pour gérer tout le projet

👉 La botte secrète : la folie vintage et le charme old school des années 90

👉 Les résultats :

  • 5,9 millions de vues
  • 98% de commentaires positifs
  • 145K d’interactions cumulées
  • 1,9K d’internautes utilisant le hashtag #MocheDansLes90s
  • 60 mentions presse, dont plusieurs articles dans la presse internationale, avec Adage, The Drum, Adweek et aussi en Allemagne.

(source: Škoda.fr

Le troisième maillot de l’AS Roma

Le troisième maillot de la Roma, club de foot de la capitale italienne, est un hommage aux années 90 et tout particulièrement à la tenue portée par l’équipe au cours de la saison 1991-1992, comme l’a expliqué le club dans son communiqué.

Quant au logo Nike, il s’agit également de sa version vintage, créée en 1978. Nostalgie quand tu nous tiens !

La vidéo de présentation du maillot est largement inspirée des sitcoms des années 90, tous les ingrédients sont présents pour nous replonger 20 ans en arrière : le grain de l’image, la musique, les effets vidéos… Chapeau l’artiste !

Conclusion

La nostalgie, si elle est bien maîtrisée dans votre stratégie de communication peut-être un facteur clé de succès et apporter crédibilité, authenticité, fidélité et qualité à votre marque. 

Une atmosphère, une histoire, des effets visuels, une musique ou des couleurs particulières, de nombreux moyens sont possibles pour faire replonger vos prospects dans l’univers magique des 90’s

Vous l’avez compris, on a pas encore fini d’entendre dire « C’était mieux avant! » (Et ça Internet Explorer l’a bien compris 😉👇)